Les oies de Guinée

Accueil

          César et Cléopâtre  


Les oies de Guinée descendent à l'origine d'une oie asiatique: l'oie Cygnoïde. Dans le sud de la Sibérie,ou en Mongolie, sont les régions de reproduction. L'oie cygnoïde hiverne plutôt en Chine. L'oie de Guinée est une oie au port élancé et gracieux. Sa particularité est sans doute sa caroncule au dessus du bec (bosse noire). Le jar pèse environ 5kg, tandis que la femelle ne pèse que 4kg. Les oeufs tout blancs, pèsent de 140 à 160 grammes. Aucun dimorphisme visible entre les 2 sexes.

Nous avons eut la joie d'avoir les premières naissances naturelles
de 3 oisons le 6 juillet 2002. Cléo, après avoir couvé et humidifié ses oeufs pendant 30 jours, s'occupe très attentivement
des ses 3 protégés. Elle est assistée de près par César pour une protection rapprochée (attention aux pincements...).
Ses jolies petites boules de plumes ont été vendues pour garnir un parc privé, et ainsi continuer la prolifération de l'espèce.

 

Le 18 juillet 2003, une nouvelle surprise, cette fois c'est 4 oisons qui jouent à cache-cache sous les plume de leur mère.Malheureusement aucune photo de cette période.

Ici 3 oisons nés le 4 juin 2004 en couveuse. Ils ont été familiarisés avec l'homme pour une meilleure entente et moins de craintes. Cléo n'a pas couvée cette année-là, car elle a été perturbée par quelques travaux de rénovation dans ses appartements.

Le 24 juillet 2004, un ami nous offre une nouvelle femelle de 2 ans. Elle se prénomera Sydney.

Nous possèdions donc 2 oies et 1 jar en 2004-2005.